LA BELGIQUE CHAMPIONNE D'EUROPE

LA BELGIQUE CHAMPIONNE D’EUROPE!

Notre équipe nationale a remporté le 13ième Championnat d’Europe à Lloret de Mar (Espagne). Ce championnat a été organisé du 9 au 13 avril par l’UEFS (association regroupant les fédérations nationales futsal d’Europe) à ce pôle d’attraction touristique de la Costa Brava. La Belgique a été placée dans le groupe A, avec la Russie, championne en titre, la France et la Bosnie-Herzégovine, la débutante. L’autre groupe comportait la République tchèque, l’Espagne, la Catalogne et la Lettonie.

Le match d’ouverture du C.E. avait lieu le 9 avril opposant la Russie à la Bosnie-Herzégovine dans notre groupe. Les Russes n’ont pas facilement remporté la victoire (4-1). La République tchèque a aisément dominé l’Espagne (7-1) à l’occasion du premier match de l’autre groupe.
Nos garçons pouvaient débuter à 15h face à la France. Birger Maes commençait au poste de gardien de but. Après trois minutes notre capitaine Mustapha Aabbassi ouvrit la marque (1-0). Ensuite, Steven Dillien a réalisé un vrai coup du chapeau en trois minutes, donc le match était déjà joué. A la fin de la première temps Antoine Lemaire et le débutant Soufian El Fakiri ont augmenté le score à 6-0. Après la pause nous sommes repartis avec la même envie et nous avons pris une avance de 9-0 par des buts de Steven Dillien et des débutants Zakaria Akatouf et Pierre Ndjeka. La France a pu sauver l’honneur (9-1). Gardien remplaçant Robbin Seghers pouvait profiter de ses premières minutes officielles pour la Belgique dans la phase finale. Nous avions donc très bien commencé ce C.E.! Alors que les autres équipes devaient jouer leurs matches dans le complexe sportif El Moli, la Catalogne pouvait terminer ses matches de groupe à Pompeu Fabra (aussi Lloret de Mar). Après un match très fascinant, la Lettonie a battu de justesse l’équipe hôte (1-3).

Le lendemain les Russes ont justifié leur statut de favori en gagnant des Français qui n’étaient pas sans mérite (6-2) tandis que la République tchèque, la favorite dans l’autre groupe, a écrasé la Lettonie (11-1).

Dans l’après-midi, notre équipe nationale s’est opposée à la Bosnie-Herzégovine. C’était un adversaire très raide. L’excellent Hicham Channouf pouvait marquer tôt mais nous avons eu beaucoup de mal à dérégler la défense bosnienne. A la 10ième minute Angelo De Brandt nous a donné un peu de soulagement. Et trois minutes plus tard Hicham Channouf a inscrit le troisième but libérateur. Mais à l’avant-dernière minute un but bosnien fait revivre l’espoir chez nos adversaires. Après le repos les Belges ont repris la maîtrise du jeu. Il fallait quand même faire attention pour quelques contre-attaques mais Birger Maes restait imperturbable. Chaque fois sur une passe décisive de Damien Vanderveck, Zakaria Akatouf et Soufian El Fakiri pouvaient augmenter le score à 1-5. L’adversaire s’est effondré et nous pouvions encore réaliser un score final de 1-7 après deux buts de Steven Dillien.
Le soir la Catalogne a fini par s’imposer de justesse contre l’Espagne dans le derby ibérique (3-4).
Le 11 avril au matin la Bosnie-Herzégovine a gagné de la France d’une manière assez surprenante (8-3). En conséquence, la Bosnie était assurée de terminer à la troisième place dans notre groupe, mais les deux pays étaient bien éliminés pour les demi-finales.

A 15h le match très important contre la Russie était au programme. L’enjeu était la première place dans notre groupe car le vainqueur pourrait jouer contre le deuxième du groupe B en demi-finales. Sauf la République tchèque toutes les autres équipes semblaient faisables. On a donné de nouveau confiance à Birger Maes entre les poteaux.

A la première minute Soufian El Fakiri avait déjà marqué du côté (0-1). Quatre minutes plus tard nous semblions sur le chemin d’une victoire sans problèmes, car Hicham Channouf marque un but via le dessous de la barre transversale (0-2).
Les Russes reviennent bien dans le match et Birger Maes a dû montrer sa grande classe à plusieurs reprises! Mais les Belges avaient également manqué quelques occasions. Après une minute et demie en seconde mi-temps nous avons encaissé un but suite à une erreur défensive (1-2). C’était signe de reprendre le contrôle du match. Certaines occasions de but n’ont pas été utilisées. A la dix-septième minute suivit la libération pour notre équipe: Steven Dillien metta Mustapha Aabbassi en bonne position avec un joli mouvement et ce dernier n’hésita pas (1-3). Les Russes n’ont pas baissé les bras et Birger Maes devait réaliser deux parades. En fin de match Steven Dillien a raté un penalty à 9 mètres, mais la chose la plus importante était la victoire! La Lettonie a obtenu la deuxième place en groupe B après s’être imposée 5-1 contre l’Espagne. Et le soir la Catalogne a chuté en propre salle face à la République tchèque (9-0).

 

Les demi-finales se sont déroulées le 12 avril à midi au complex sportif El Moli. Après un match captivant et plein de suspense la République tchèque a battu la Russie, la championne sortante (3-1). Cela nous a permis d’affronter la Lettonie, une mission faisable. En effet, c’était un duel complètement à sens unique. Après quarante secondes Zakaria Akatouf avait déjà ouvert le score d’une frappe puissante en pleine lucarne sur un assist de Steven Dillien. A peine une minute plus tard Zakaria Akatouf a marqué à nouveau, cette fois-ci après une action formidable! Une demi-minute plus tard notre meilleur buteur Steven Dillien a rajouté une troisième rose au marquoir (3-0), un score monstre était en vue pour nous. Robbin Seghers, qui avait obtenu la confiance du coach fédéral Rony Penninckx pour commencer au match au lieu du numéro un Birger Maes, devait réaliser un bel arrêt. Ensuite Robbin était obligé d’arrêter un adversaire de manière incorrecte, sanctionné d’un penalty qui a été converti. Nous avons agi trop nonchalamment et nous avons permis à l’adversaire de réduire l’écart. Après ce but pour la partie adverse nous avons pris les rênes et en trois minutes Antoine Lemaire, Pierre Ndjeka et Soufian El Fakiri savaient chacun marquer un but. Ce dernier y ajoutait encore deux buts, bien pour un vrai coup du chapeau! Même avant le repos Steven Dillien et Mounir Kissami ont aussi marqué (10-2). Après la pause on a continué à donner le meilleur de nous-mêmes. Steven Dillien a également fourni un vrai coup du chapeau pour lui-même. Nous étions victorieux avec un score final lourd (18-2) grâce aux buts supplémentaires de Soufian El Fakiri (3x), Steven Dillien et Pierre Ndjeka.

Le lendemain à 11h30 la grande finale avait lieu où la forte équipe de la République tchèque était notre adversaire. Birger Maes reprenait sa position familière entre les poteaux. Le match a commencé avec brio pour nous, car après moins de vingt secondes Soufian El Fakiri trouva le chemin des filets sur un assist de Hicham Channouf (1-0). La première mi-temps était equilibrée avec de belles occasions de chaque côté. Birger Maes effectua trois sauvetages cruciaux! Entretemps Steven Dillien envoya le ballon juste au-dessus de la barre transversale. Les Tchèques parviennent à égaliser méritoirement pendant les dernières minutes de la première mi-temps (1-1). Au début de la seconde mi-temps nous avons créé quelques possibilités via Hicham Channouf et Steven Dillien. A la sixième minute nous avons repris la tête: Damien Vanderveck profite du rebond sur un tir de Hicham Channouf (2-1). Zakaria Akatouf et Soufian El Fakiri ont presque marqué… C’était donc un peu inattendu que l’adversaire est revenu à la hauteur des Belges sur un coup franc (2-2). Mais une minute plus tard Hicham Channouf pouvait achever une contre-attaque (3-2). Steven Dillien était très proche à trois reprises dont un tir sur le poteau! Nous étions la meilleure équipe, car Mounir Kissami et Hicham Channouf ont aussi arraché quelques possibilités. Suite à un malentendu Birger Maes a dû intervenir de manière brillante à deux reprises! Pendant les dernières secondes Steven Dillien nous a donné la libération (4-2)!

 

Et ainsi la Belgique est redevenue championne d’Europe après son sacre en 2012 en Biélorussie! En outre, notre coach fédéral Rony Penninckx a déjà remporté trois gros prix en deux ans: 2x la Coupe Mundialito en Italie (2016 et 2017) et le C.E. 2018 en Espagne! Hicham Channouf a été élu meilleur joueur du tournoi! Et Steven Dillien a terminé meilleur buteur avec 14 réalisations!

Classement final du 13e C.E. UEFS: 1) La Belgique   2) La République tchèque   3) La Russie   3) Le Lettonie   5) La Bosnie-Herzégovine   6) La France   7) La Catalogne   8) L’Espagne

 

Meillieur joueur: Hicham Channouf (Belgique)

Meilleur gardien: Martin Mares (Tchéquie)

Meilleur défenseur: Andrei Georgievskii (Russie)

Meilleur attaquant: Miroslav Rott (Tchéquie)

Meilleur buteur: Steven Dillien (Belgique) 14 buts

SELECTION FINALE

L'entraîneur national Rony Penninckx a annoncé sa sélection finale pour le 13ème Championnat d'Europe U.E.F.S., qui se déroule à Lloret de Mar (Espagne) du 9 au 13 avril 2018. En plus des 12 joueurs qui se rendent en Espagne, Rony Penninckx a également fourni 4 réserves.

Gardiens de but:

  1)  Birger Maes   (GS Beobank Hoboken)

  2)  Robbin Seghers   (FT Bornem-Puurs)

Joueurs:

  3)  Mustapha Aabassi   (GS Beobank Hoboken)

  4)  Hicham Channouf   (GS Beobank Hoboken)

  5)  Steven Dillien   (GS Beobank Hoboken)

  6)  Antoine Lemaire   (GS Beobank Hoboken)

  7)  Mounir Kissami   (FT Bornem-Puurs)

  8)  Angelo De Brandt   (FT Bornem-Puurs)

  9)  Zakaria Akatouf   (FT Bornem-Puurs)

10)  Soufian El Fakiri   (Veidec ARB Hamme)

11)  Pierre Njdeka   (Veidec ARB Hamme)

12)  Damien Vanderveck   (Engie CHU Liège)

Réserves:

   1)  Julien Creppe   (gardien de but, ADLS MJ Flémalle)

   2)  Nabil Rabhi   (FT Bornem-Puurs)

   3)  Miguel Caballero   (RS La Louvière)

   4)  Jimmy Cwynar   (FT IP Hannut)